Accident au sud de Toulouse. Deux blessés graves héliportés, l’autoroute coupée

Voir mon actu

Grave accident sur l’A64. Une voiture s’est encastrée dans une remorque de la Direction interdépartementale des routes du Sud-Ouest (Dirso), présente pour des travaux sur l’autoroute A64, ce mercredi 22 mai 2024, dans le sens Toulouse-Tarbes. 

L’accident a eu lieu vers 13h30, à hauteur de la commune Saint-Elix-le-Château (Haute-Garonne), à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Toulouse, et a fait deux blessés graves.

Un homme et une jeune fille en état grave

Les deux victimes circulaient à bord de la voiture : un homme de 57 ans et une jeune fille de 17 ans.

Tous deux ont été transportés par l’hélicoptère du Samu à l’hôpital « dans un état grave », précise le SDIS 31 (Service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Garonne). 

L’A64 inaccessible dans les deux sens

Une déviation a été mise en place pour sécuriser le périmètre le temps de l’intervention des secours. L’A64 est coupée dans les deux sens par la gendarmerie. 

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

L’impact du manque de sommeil sur les salariés et les entreprises encore peu pris en compte

Cela a été une grande victoire pour Martine. En 2023, cette ancienne infirmière de l’hôpital de Sarreguemines a appris que son cancer du sein, détecté en 2009, était reconnu comme maladie professionnelle par le conseil médical de Moselle. La fin d’un long combat pour la retraitée, qui a mis en lumière la dangerosité du travail de nuit : Martine avait effectué des gardes durant vingt-huit ans.

Cette reconnaissance est venue confirmer le lien entre rythme de travail et apparition de tumeurs, évoqué par de nombreuses études. « Le Centre international de recherche sur le cancer estime que le travail de nuit a un effet cancérigène probable », confirme Thierry Amouroux, porte-parole du Syndicat national des professionnels infirmiers.

En cause notamment, le bouleversement des horaires de sommeil et d’activité, qui vont perturber les rythmes circadiens – l’horloge interne. « Notre profession est sérieusement touchée par cette problématique », poursuit M. Amouroux. La décision en Moselle pourrait faire boule de neige. De nombreuses salariées touchées par la même pathologie prennent aujourd’hui contact avec la CFDT Mineurs de Lorraine, qui a accompagné Martine dans son combat.

Le cancer du sein fait partie de la longue liste des « risques santé » avérés ou probables, liés aux horaires de travail atypiques. Problèmes cardiovasculaires, diabète, perturbations hormonales, prise de poids, troubles psychiques… Le travail de nuit, posté, du soir ou encore d’astreinte, a des effets délétères sur l’organisme. En désynchronisant notre horloge biologique, en accumulant dans le même temps une dette chronique de sommeil, les salariés exposent leur santé.

Stress et irritabilité

En parallèle, leur efficacité est réduite durant leur activité. La fatigue affecte la concentration, la vigilance, tout comme elle peut favoriser stress et irritabilité. « Au sein des entreprises, on note, en conséquence, un risque d’accident plus élevé, mais aussi une augmentation de l’absentéisme, indique Philippe Cabon, enseignant-chercheur à l’université Paris Cité. Autre problématique : le présentéisme. Des salariés se rendent au travail dans un état de santé dégradé, ce qui va entraîner une baisse de la productivité et davantage d’erreurs dans l’exécution des tâches. »

Ces phénomènes sont observés avec d’autant plus d’attention que le recours aux horaires atypiques augmente. « Nous sommes entrés dans une société “24/7” qui met à distance l’alternance jour-nuit, résume M. Cabon. Cela concernait auparavant essentiellement le secteur des transports et l’industrie. Les services sont désormais de plus en plus touchés : l’amplitude horaire des magasins augmente, des astreintes se mettent en place la nuit, dans l’informatique par exemple… »

Il vous reste 56.56% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

L’impact du travail de nuit sur les salariés et les entreprises encore peu pris en compte

Cela a été une grande victoire pour Martine. En 2023, cette ancienne infirmière de l’hôpital de Sarreguemines a appris que son cancer du sein, détecté en 2009, était reconnu comme maladie professionnelle par le conseil médical de Moselle. La fin d’un long combat pour la retraitée, qui a mis en lumière la dangerosité du travail de nuit : Martine avait effectué des gardes durant vingt-huit ans.

Cette reconnaissance est venue confirmer le lien entre rythme de travail et apparition de tumeurs, évoqué par de nombreuses études. « Le Centre international de recherche sur le cancer estime que le travail de nuit a un effet cancérigène probable », confirme Thierry Amouroux, porte-parole du Syndicat national des professionnels infirmiers.

En cause notamment, le bouleversement des horaires de sommeil et d’activité, qui vont perturber les rythmes circadiens – l’horloge interne. « Notre profession est sérieusement touchée par cette problématique », poursuit M. Amouroux. La décision en Moselle pourrait faire boule de neige. De nombreuses salariées touchées par la même pathologie prennent aujourd’hui contact avec la CFDT Mineurs de Lorraine, qui a accompagné Martine dans son combat.

Le cancer du sein fait partie de la longue liste des « risques santé » avérés ou probables, liés aux horaires de travail atypiques. Problèmes cardiovasculaires, diabète, perturbations hormonales, prise de poids, troubles psychiques… Le travail de nuit, posté, du soir ou encore d’astreinte, a des effets délétères sur l’organisme. En désynchronisant notre horloge biologique, en accumulant dans le même temps une dette chronique de sommeil, les salariés exposent leur santé.

Stress et irritabilité

En parallèle, leur efficacité est réduite durant leur activité. La fatigue affecte la concentration, la vigilance, tout comme elle peut favoriser stress et irritabilité. « Au sein des entreprises, on note, en conséquence, un risque d’accident plus élevé, mais aussi une augmentation de l’absentéisme, indique Philippe Cabon, enseignant-chercheur à l’université Paris Cité. Autre problématique : le présentéisme. Des salariés se rendent au travail dans un état de santé dégradé, ce qui va entraîner une baisse de la productivité et davantage d’erreurs dans l’exécution des tâches. »

Ces phénomènes sont observés avec d’autant plus d’attention que le recours aux horaires atypiques augmente. « Nous sommes entrés dans une société “24/7” qui met à distance l’alternance jour-nuit, résume M. Cabon. Cela concernait auparavant essentiellement le secteur des transports et l’industrie. Les services sont désormais de plus en plus touchés : l’amplitude horaire des magasins augmente, des astreintes se mettent en place la nuit, dans l’informatique par exemple… »

Il vous reste 56.56% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

Accident du travail à Lodrone : un jeune de 18 ans blessé

Accident du travail : un jeune de 18 ans blessé





Comscore pixel

Facebook pixel




News.it

 , mis à jour à  


Retour au sommet

<!—->


accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

À Lomme, une cuve explose dans une usine : trois hommes brûlés par du métal en fusion

Voir mon actu

Il était 16h30 ce mardi 21 avril 2024 lorsque les secours et forces de l’ordre ont été appelés à intervenir à Lomme (Nord), sur le site de l’usine de fonderie d’aluminium Refinal. Trois hommes ont été blessés dans un accident du travail. 

Une cuve de métal en fusion explose 

L’incident a fait trois blessés, dont un grave. Ce mardi après-midi, une cuve de l’usine Refinal, située rue Pelouze à Lomme, a explosé, sans raison apparente, indique une source judiciaire.

À lire aussi

Trois hommes ont été brûlés par des projections de métal en fusion. L’un d’eux, un jeune homme de 28 ans, a été gravement touché. Les deux autres, un salarié de 59 ans et un de 40 ans, ont été légèrement brûlés dans l’accident, précise cette même source.

Le Sdis, Service départemental d’incendie et de secours, relate que les trois salariés de l’usine, dont le pronostic vital n’était pas engagé, ont été pris en charge par le SMUR de Lille et transportés vers le service grands brûlés.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

« J’ai perdu presque tous les doigts… » Victime d’un grave accident, Paul se reconstruit grâce à ses proches

l’essentiel Un jeune entrepreneur de Carmaux, Paul Rey, a subi un accident du travail le mois dernier lui ayant fait perdre une large partie de la main droite. Ses proches se sont mobilisés à travers une cagnotte en ligne pour le soutenir dans son réapprentissage de la vie.

Quelques secondes d’inattention dans sa journée de travail. Cela a suffi pour changer sa vie à tout jamais. Âgé de 28 ans, Paul Rey, gérant de la Bouillette Tarnaise à Carmaux doit aujourd’hui apprendre à vivre avec une main en moins.

Le 26 avril dernier, le jeune entrepreneur travaillait dans son atelier situé dans le centre-ville de la cité minière, lorsqu’une machine a happé sa main droite. Il était en train de fabriquer des appâts pour la pêche sportive de la carpe. C’est le cœur de son activité depuis le lancement de son entreprise en 2017.

Sa femme Jenny, présente à l’atelier, le jour de l’accident, a immédiatement réagi. « Elle a veillé sur moi tout du long, m’a prodigué les premiers secours… Sans elle, je ne sais pas si je m’en serais sorti » confie le jeune homme. L’émotion reste palpable dans sa voix. Même si plusieurs semaines se sont écoulées, sa compagne reste également durablement marquée par l’accident. Mais il faut bien rebondir. Paul et Jenny sont les jeunes parents d’un petit garçon, Maylon, âgé d’à peine 20 mois.

« On peut vite broyer du noir »

Heureusement, le couple a pu compter sur le soutien de son entourage. Sa famille et ses amis ont rapidement mis en place une cagnotte en ligne pour les aider à régler les nombreux frais engendrés par l’accident : des opérations non prises en charge par la Sécurité sociale, les coûts de son entreprise qu’il a dû laisser de côté pour l’instant…

« Paul se bat pour avancer. Il est fort et très courageux. Son activité est provisoirement arrêtée », souligne le descriptif de cette cagnotte qui a déjà collecté plus de 2 800 €. De quoi « l’aider à passer cette période difficile et participer aux frais médicaux et de rééducation mais aussi à l’adaptation de son quotidien », peut-on encore lire sur le site Leetchi.

« Je remercie tous mes proches du fond du cœur. Dans d’autres circonstances, sans tout ce soutien, on peut vite broyer du noir ». Après dix jours d’hospitalisation au CHU de Purpan, c’est un réapprentissage de la vie qui commence : « j’ai perdu une grande partie de la paume, presque tous les doigts… Il ne me reste plus qu’une phalange. Ça implique un retour en arrière sur tous les plans : je ne peux plus conduire une voiture manuelle par exemple. »

« J’étais droitier, il va falloir réapprendre »

En plus des soins journaliers, le jeune homme va devoir s’habituer à la mise en place d’une prothèse sous la forme d’une pince. Cette dernière ne pourra cependant pas tout régler : « j’étais droitier, maintenant il va falloir que j’apprenne à devenir ambidextre si je veux continuer à travailler. »

Car pour Paul Rey, hors de question de laisser tomber une entreprise qu’il a mis 7 ans à faire grandir. « C’est un peu mon deuxième bébé. Même si l’avenir est incertain du fait de ma nouvelle situation, c’est impossible de m’en séparer après tant d’efforts » affirme-t-il d’une voix chevrotante mais déterminée. Encore une chose qu’il va lui falloir réinventer.

Lien vers la cagnotte lancée par les proches de Paul Rey ici.

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

Une enseignante du lycée de Passy meurt après avoir été percutée à vélo par un camion

Ce mardi 21 mai, un accident s’est produit non loin du lycée du Mont-Blanc à Passy, en Haute-Savoie. Circulant à vélo, une professeure de mathématiques a été mortellement percutée par un camion. À l’annonce de ce décès, plusieurs cours ont été suspendus.

Le drame s’est produit aux alentours de 9h20 sur la commune de Passy, en Haute-Savoie. Ce mardi 21 mai, une cycliste a été percutée par un poids lourd au niveau de l’avenue de Chamonix. La victime est décédée des suites de ses blessures.

Les sapeurs-pompiers du Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours de la Haute-Savoie ont été appelés dans la matinée pour un accident de la route entre un vélo et un camion. A leur arrivée sur les lieux, une femme âgée de 35 ans, en arrêt cardio-respiratoire, était prise en charge par des témoins.

Malgré les tentatives de réanimation prodiguées par l’équipe médicale du Samu 74, la victime a succombé à ses blessures. Le chauffeur du poids lourd, en état de choc, a lui été transporté par les secours au centre hospitalier de Sallanches.

La victime, âgée de 35 ans, enseignait les mathématiques au lycée du Mont-Blanc René-Dayve de Passy. L’accident s’est produit à quelques dizaines de mètres de l’établissement scolaire. « Elle se rendait au travail« , assure le secrétariat de direction du lycée.

Sous le choc, plusieurs professeurs de l’établissement et collègues de la victime auraient suspendu leurs cours ce matin.

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

Val-d’Oise. Accident sur un chantier : un ouvrier victime d’une double fracture ouverte

Voir mon actu

Un homme de 59 ans a été gravement blessé à la suite d’un accident du travail dans une société de métallurgie de la rue de Paris, à Chaumontel (Val-d’Oise), lundi 20 mai 2024.

Vers 9h, l’ouvrier a reçu une lourde grille sur une jambe lui occasionnant une double fracture ouverte.

Pris en charge par les pompiers et une équipe médicale du Samu 95, il a été transporté en urgence absolue au centre hospitalier Bichat, à Paris. 

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

Un homme de 30 ans gravement blessé dans un accident de la route à Eauze

l’essentiel Un accident de la route impliquant deux voitures a fait deux blessés dont un grave ce lundi en fin d’après-midi sur la RD 931, à Eauze.

Un accident de circulation s’est produit hier avant 18 heures dans la commune d’Eauze, sur la départementale 931. Pour des raisons encore inconnues, deux voitures sont entrées en collision.

Un homme de 30 ans a été gravement blessé. Il a été pris en charge par le Smur de Condom avant d’être transporté vers le centre hospitalier d’Auch. Une femme âgée de 53 ans a été plus légèrement touchée. Elle a été conduite à l’hôpital de Condom.

Outre les sapeurs-pompiers, le Smur et la gendarmerie se sont rapidement rendus sur les lieux de l’accident. Impactée par l’accident, la circulation a été partiellement interrompue sur la RD 931 et régulée par la gendarmerie.

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

La semaine en quatre jours séduit mais suscite des craintes liées à l’intensification du travail

Alors que la semaine « de quatre jours » ou « en quatre jours » agite les débats politiques et le monde de l’entreprise, le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) a mené une enquête pour la Fondation The Adecco Group sur le sujet. Pour ce faire, une enquête statistique a été menée auprès de la population active et une enquête qualitative auprès de DRH et dirigeants d’entreprise expérimentant des changements de rythme.

Premier constat du Crédoc : « Si la semaine en quatre jours occupe une place importante dans le débat public actuel, le dispositif est encore marginal ». Environ 10 000 salariés l’expérimentaient début 2023, selon les chiffres du ministère du travail.

Deuxième constat : si la formule est séduisante sur le papier, elle est susceptible de se heurter à de nombreux inconvénients pour les salariés.

Une formule séduisante mais qui présente des risques

Sans conteste, l’évolution vers de nouveaux rythmes de travail est perçue « comme une opportunité de mieux articuler les temps de vie, en particulier pour disposer de plus de temps personnel ou familial (51 %) et aller vers un meilleur équilibre de vie (43 %) ».

Parmi les populations qui y sont particulièrement sensibles : les familles monoparentales (65 %), les femmes (54 %), les personnes entre 25 et 39 ans (55 %) et les habitants des grandes agglomérations (55 %). C’est aussi le cas de certaines catégories professionnelles : professions intermédiaires (58 %) et employés (56 %).

(Source : Crédoc, enquête Conditions de vie et aspirations, octobre 2023 Champ : ensemble des actifs). 

Toutefois, il convient de distinguer la mise en place au sein de l’entreprise de la semaine de quatre jours (avec réduction du temps de travail et – potentiellement – une baisse de rémunération) ou de la semaine en quatre jours (sans réduction du temps de travail). « La formule consistant à réduire le nombre de jours travaillés à quatre jours par semaine sans réduire le temps de travail séduit un actif sur deux », note le Crédoc.

Ainsi, les foyers monoparentaux intéressés par des rythmes de travail plus souples, ne voient pas forcément d’un bon oeil la semaine en quatre jours. « L’allongement des journées de travail n’est pas toujours compatible avec la garde d’enfants, et cet écueil est plus souvent cité par les familles monoparentales (29 % d’entre elles, contre 22 % des couples avec enfants). Conséquence probable, les personnes élevant seules des enfants sont a priori un peu moins séduites par la semaine en quatre jours : 46 % seraient plus satisfaites (contre 49 % en moyenne) et 7 % estiment qu’elles devraient renoncer à leur emploi (4 % en moyenne) », indique le Crédoc.

Une même appréhension est ressentie par les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie chronique, redoutant notamment les effets sur la santé de l’intensification des journées de travail : « 24 % anticipent que cela aurait pour inconvénient de dégrader leur santé physique et mentale, contre 14 % en moyenne et 36 % redoutent des journées trop fatigantes (33 % en moyenne) », souligne l’enquête.

De manière générale, un tiers des actifs redoutent la fatigue liée à l’allongement des journées de travail.

(Source : Crédoc, enquête Conditions de vie et aspirations, octobre 2023. Champ : ensemble des actifs occupés ou en recherche d’emploi). 

Les DRH ont bien conscience des risques liés à la santé au travail qui « peut être à l’origine d’une diminution de l’adhésion des salariés à la démarche, voire d’une demande de retour à la semaine de cinq jours ».

Des leviers de recrutement et de fidélisation pour les entreprises

Il n’en reste pas moins que les entreprises trouvent un certain nombre d’avantages à mettre en place la semaine en quatre jours. Elles y voient « un levier d’attractivité, permettant de capter des candidatures et de fidéliser les salariés en poste », mais également « un outil au service d’une plus grande égalité permettant aux femmes à temps partiel de (re)trouver une rémunération à la hauteur d’un temps plein tout en continuant à bénéficier d’une journée libérée ».

Par ailleurs, s’il est encore trop tôt pour tirer des leçons d’un tel changement de rythme de travail, une des entreprises interrogées, qui dispose d’un peu plus de recul, estime que « le passage à la semaine de quatre jours avec réduction du temps de travail (de 35h à 32h) est à l’origine de la baisse du turn-over au sein des équipes (actuellement de 4 %, quand les entreprises concurrentes se situent autour de 15 %), mais aussi de la baisse de l’absentéisme et des accidents du travail dans l’entreprise ».

Des aspects financiers à double tranchant

La semaine en quatre jours peut également présenter des avantages pécuniaires non négligeables pour les salariés. « Pour les parents d’enfants en âge scolaire ou préscolaire, les conséquences sont diverses selon les situations. Selon les dirigeants ou DRH interrogés, les salariés ayant des enfants non scolarisés peuvent faire part d’économies parfois possibles d’un jour de garde hebdomadaire ». Sans compter les économies de carburant pour les salariés motorisés.

Toutefois, le risque financier existe aussi. « Les salariés ayant des enfants scolarisés peuvent au contraire regretter des frais supplémentaires de garde, en lien avec l’extension journalière des heures de travail ».

Par ailleurs, certains DRH ou dirigeants interrogés évoquent également « la surprise des salariés qui découvrent que la semaine en quatre jours implique qu’ils bénéficient de moins de tickets restaurant ».

Un casse-tête managérial

Le risque pour les managers est la complexification de leurs tâches, notamment la gestion des plannings de salariés au contact d’usagers, d’administrés ou de la clientèle. « Les jours libérés s’ajoutent au télétravail lorsqu’il est maintenu, aux congés et aux autres absences. Une organisation plus stricte des journées de travail peut aussi être demandée aux salariés passant à la semaine en quatre jours. Ainsi, selon l’activité et l’organisation du travail, la compression de la semaine génère donc une plus grande charge mentale et plus de stress pour les managers. Pour les assister, certaines organisations ont mis en place des outils visant à faciliter la gestion des plannings », indique le Crédoc.

Des questions d’équité entre salariés se posent également « entre les salariés d’une même entreprise qui « peuvent tenter l’aventure » et ceux que l’entreprise écarte du dispositif ».

Lire aussi La semaine de quatre jours, un symptôme de l’individualisation du travail

Florence Mehrez

accidentdutravail-idf.net vous a préparé ce post qui informe du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». La chronique se veut générée du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées indiquées sur le site dans le but d’apporter des explications sur ce post qui parle du thème « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne ». Le site accidentdutravail-idf.net a pour but de fournir diverses publications sur la thématique Association Sportive Huisson-Longueville Essonne diffusées sur le net. Il y aura plusieurs articles autour du sujet « Association Sportive Huisson-Longueville Essonne » dans quelques jours, nous vous invitons à naviguer sur notre site web à plusieurs reprises.

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Who we are

Suggested text: Our website address is: https://www.accidentdutravail-idf.net/blog.

Comments

Suggested text: When visitors leave comments on the site we collect the data shown in the comments form, and also the visitor’s IP address and browser user agent string to help spam detection.

An anonymized string created from your email address (also called a hash) may be provided to the Gravatar service to see if you are using it. The Gravatar service privacy policy is available here: https://automattic.com/privacy/. After approval of your comment, your profile picture is visible to the public in the context of your comment.

Media

Suggested text: If you upload images to the website, you should avoid uploading images with embedded location data (EXIF GPS) included. Visitors to the website can download and extract any location data from images on the website.

Cookies

Suggested text: If you leave a comment on our site you may opt-in to saving your name, email address and website in cookies. These are for your convenience so that you do not have to fill in your details again when you leave another comment. These cookies will last for one year.

If you visit our login page, we will set a temporary cookie to determine if your browser accepts cookies. This cookie contains no personal data and is discarded when you close your browser.

When you log in, we will also set up several cookies to save your login information and your screen display choices. Login cookies last for two days, and screen options cookies last for a year. If you select "Remember Me", your login will persist for two weeks. If you log out of your account, the login cookies will be removed.

If you edit or publish an article, an additional cookie will be saved in your browser. This cookie includes no personal data and simply indicates the post ID of the article you just edited. It expires after 1 day.

Embedded content from other websites

Suggested text: Articles on this site may include embedded content (e.g. videos, images, articles, etc.). Embedded content from other websites behaves in the exact same way as if the visitor has visited the other website.

These websites may collect data about you, use cookies, embed additional third-party tracking, and monitor your interaction with that embedded content, including tracking your interaction with the embedded content if you have an account and are logged in to that website.

Who we share your data with

Suggested text: If you request a password reset, your IP address will be included in the reset email.

How long we retain your data

Suggested text: If you leave a comment, the comment and its metadata are retained indefinitely. This is so we can recognize and approve any follow-up comments automatically instead of holding them in a moderation queue.

For users that register on our website (if any), we also store the personal information they provide in their user profile. All users can see, edit, or delete their personal information at any time (except they cannot change their username). Website administrators can also see and edit that information.

What rights you have over your data

Suggested text: If you have an account on this site, or have left comments, you can request to receive an exported file of the personal data we hold about you, including any data you have provided to us. You can also request that we erase any personal data we hold about you. This does not include any data we are obliged to keep for administrative, legal, or security purposes.

Where your data is sent

Suggested text: Visitor comments may be checked through an automated spam detection service.

Save settings
Cookies settings